L’Institut Weizmann des Sciences met en œuvre des moyens d’aide au dépistage du coronavirus

Compte tenu de l’urgence à réaliser un nombre suffisant de tests de coronavirus en Israël, l’Institut Weizmann des sciences a décidé de contribuer de manière significative à la mission nationale en utilisant ses laboratoires de pointe pour effectuer des tests de coronavirus. En parallèle, les scientifiques de l’Institut Weizmann développent une méthode de test perfectionnée et très efficace qui présente un risque considérablement réduit pour le personnel soignant.

Il y a quelques années, l’Institut Weizmann des Sciences a créé le  Centre de médecine personnalisé israélien Nancy and Stephen Grand (G-INCPM)

Ce centre, situé sur le campus de l’Institut Weizmann des Sciences, comprend, entre autres, un centre de recherche avancé de niveau mondial. Ce laboratoire dispose d’un certain nombre de dispositifs  d’avant-garde d’ amplification en chaîne par polymérase (ACP ou PCR en anglais) qui sont capables d’effectuer une identification rapide et efficace des gènes 

Plusieurs réunions se sont tenues ces derniers jours, auxquelles ont assisté, entre autres, les chefs du Conseil de Sécurité Nationale, des fonctionnaires du ministère de la santé et le professeur Sigal Sadecki, chef des services de santé publique. On y a évoqué la possibilité d’exploiter les laboratoires de l’Institut Weizmann afin d’augmenter de manière significative le nombre de tests de diagnostic de coronavirus pouvant être réalisés en Israël.

Au même moment, et en coordination avec l’étude de ces possibilités, les scientifiques de l’Institut Weizmann développent une nouvelle méthode d’essai qui pourrait aider dans la lutte mondiale contre le coronavirus. Ce processus de test mettra en œuvre moins d’étapes que les tests existants, et réduira considérablement le risque biologique auquel est exposé le personnel qui effectue les tests.

Le professeur Alon Chen, Président de l’Institut Weizmann des sciences : « L’Institut Weizmann des sciences fait partie intégrante de la société israélienne, et nous considérons qu’il est de notre devoir fondamental de contribuer et d’aider l’État d’Israël et notre nation dans cette crise mondiale liée au coronavirus. Pendant cette crise, nous mettons en œuvre nos capacités de recherche fondamentale et nous les appliquons au profit de l’humanité. »