Nos news scientifiques

Les découvertes d’une nouvelle étude pourraient expliquer la connexion entre microbiome et immunothérapie. Une bactérie qui réside dans les cellules tumorales pourrait être un coup de pouce pour l’immunothérapie des cancers. Dans une nouvelle étude publiée dans Nature, des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences et leurs collaborateurs ont découvert que le système immunitaire « voit » ces bactéries ; ils ont montré que celles-ci peuvent être utilisées pour provoquer une réaction immunitaire contre la tumeur. Cette étude pourrait également aider à clarifier la connexion entre immunothérapie et microbiome intestinal, expliquant les découvertes de précédentes études qui indiquent que le microbiome influence le succès...

L’addition astucieuse de lipides à des hydrogels à base d’eau crée un excellent lubrifiant pour des utilisations biomédicales. Qu’est-ce qui supporte de fortes pressions et existe à l’état de friction constante, année après année, en ne s’usant presque pas ? La réponse est le cartilage qui habille nos articulations – un merveilleux système qui absorbe les chocs et lubrifie les articulations, permettant aux os de glisser facilement les uns contre les autres. Inspirés par la composition du cartilage, des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences ont créé un nouveau type d’hydrogel qui réduit dix fois mieux les frictions que les hydrogels connus...

Une étude sur des neurones cultivés en laboratoire révèle un nouveau mécanisme de régulation permettant de maintenir l’équilibre des interrupteurs de notre cerveau. Notre cerveau possède des interrupteurs pour chacune de ses activités et maintenir leur équilibre est indispensable pour notre santé et notre bien-être. Par exemple, l’épilepsie se produit quand les interrupteurs se mettent en position « Allumé »de façon incontrôlable ; à l’inverse, les personnes atteintes de Parkinson ont du mal à utiliser leurs muscles car de trop nombreux interrupteurs sont en position « Éteint » dans les régions motrices du cerveau. Dans les circuits de la mémoire, un excès d’interrupteurs « Allumé » peut faire...

Une structure 3D révèle comment un interrupteur moléculaire unique dans notre cerveau provoque la sensation de satiété – et pourrait aider à développer des médicaments anti-obésité. Avoir faim en permanence, quelle que soit la quantité de nourriture ingérée, est un problème quotidien pour les personnes atteintes d’un défaut génétique du contrôle de l’appétit dans le cerveau, ce qui se termine souvent par une obésité sévère. Dans une étude publiée dans Science le 15 avril dernier, des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences en collaboration avec des collègues de l’université Queen Mary à Londres et de l’université hébraïque à Jérusalem, ont révélé...

Entretien avec le professeur Idit Shachar, directrice du bureau pour la promotion des femmes dans les sciences et pour l’égalité des sexes à l’Institut Weizmann des Sciences, pour une meilleure représentation des femmes scientifiques dans le monde académique. Durant la pandémie de COVID-19, quand les femmes scientifiques expérimentées et les étudiantes en recherche rencontraient de nombreuses difficultés autant dans leurs travaux scientifiques qu’à la maison, cinq professeurs de l’Institut Weizmann des Sciences – Idit Shachar, Michal Irani, Maya Shuldiner, Karina Yaniv et Michal Sharon – ont créé le forum GET, Gender Equality Together (en français : ensemble pour l’égalité des genres). Elles...

Des millions d’échantillons sanguins de la population israélienne révèlent que les hormones évoluent au cours de l’année « Les tendres amants aiment le printemps » (Comme il vous plaira, Shakespeare) « Mais vous savez, l’hiver apprivoise tout, homme, femme et bête » (La mégère apprivoisée, Shakespeare) Nos esprits peuvent être affectés par les longues nuits d’hiver ou les fleurs du printemps, mais qu’en est-il de nos corps ? Une nouvelle étude de l’Institut Weizmann des Sciences révèle que nos hormones suivent également un schéma saisonnier. En analysant les données de nombreuses hormones issues de millions de tests sanguins, les chercheurs ont découvert que certaines hormones atteignent un pic...

Les réponses de la microglie sont rapides et ciblées grâce à un agent anti-inflammatoire La microglie est un ensemble de cellules aux prolongements longs, fins et ramifiés, et disposée en formations denses dans les profondeurs des tissus cérébraux. Les images classiques obtenues jusqu’ici indiquaient aux chercheurs qu’elle restait tranquillement immobile, le long d’autres cellules non neuronales, comme une sorte de « glue » ou un ensemble de cellules gliales. Mais en réalité, les chercheurs ont récemment découvert que la microglie, composée en fait de cellules immunitaires, est toujours très occupée à analyser ses voisins, à façonner les synapses et à se débarrasser des...

Un interrupteur métabolique présent chez les macrophages combattant les microbes indique aux bactéries quand les transformer en hôtels de luxe Les bactéries qui provoquent parfois des infections mortelles utilisent le pire des stratagèmes : voler les armes de défense du corps humain et les exploiter à leurs fins. Des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences ont découvert une de ces stratégies utilisée par la salmonelle. La salmonelle est une bactérie qui pénètre les intestins humains puis provoque des diarrhées et d’autres symptômes d’intoxication alimentaire généralement modérés. Mais si elle atteint le flux sanguin et contamine le foie, la rate et d’autres organes, elle peut...

De nouveaux projets collaboratifs vont faciliter les recherches conjointes, les programmes de formation, les conférences, les programmes d’échanges d’étudiants et bien plus Suite au protocole d’accord signé par l’Institut Weizmann des Sciences et l’Université de l’intelligence artificielle Mohamed bin Zayed des Émirats arabes unis (MBZUAI) en septembre 2020, les deux institutions ont annoncé l’établissement d’un programme conjoint WIS-MBZUAI pour la recherche en Intelligence Artificielle. Ce nouveau programme va promouvoir les initiatives de collaboration dans la recherche fondamentale en intelligence artificielle (IA) et va explorer les applications de l’IA dans des domaines comme la santé ou la génomique.  En s’appuyant sur l’expertise combinée...

Ces découvertes pourraient aider à identifier les personnes susceptibles de développer ce cancer et à élaborer des moyens de prévention L’inflammation favorise certains cancers parmi les plus mortels. Dans le côlon, les maladies inflammatoires de l’intestin sont connues pour être associées à un taux de malignité plus élevé que la moyenne. Cependant, les tumeurs qui se développent ne sont généralement pas diagnostiquées avant des stades avancés, voire celui des métastases, vraisemblablement parce que les premiers symptômes de malignité sont souvent attribués par erreur à une poussée de l’inflammation intestinale. Des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences ont découvert un lien moléculaire...