Javier Pizarro-Cerda

Etre originaire du Costa-Rica et occuper un poste important à l’Institut Pasteur illustre parfaitement l’ouverture sur le monde de cet institut et aussi sa capacité d’attirer les meilleurs chercheurs du monde entier, caractéristique qu’il partage avec l’Institut Weizmann des Sciences. L’attraction de l’Institut Pasteur est parfaitement illustrée par Javier Pizarro-Cerda.

Comme mentionné ci-dessus, celui-ci est né au Costa-Rica de parents privilégiés car sa mère a fait carrière à la Banque du Costa-Rica et son père était pédiatre. En tant que pédiatre, il a développé un sérum pour les enfants déshydratés qu’il a appelé Formule 90 mais connu maintenant dans toute l’Amérique Latine sous le nom de « Formule Pizarro ».

De ses parents Javier Pizarro-Cerda a hérité d’une culture générale très vaste, de l’amour des livres et de la nature, d’une passion pour la musique et d’une curiosité sans égal indispensable pour qui veut faire carrière dans la recherche.

C’est son amour pour la nature qui l’a conduit à la biologie : le déclic est venu lors d’une conférence en 1987 de Carlos Villalobos, directeur de l’Ecole de Biologie de l’Université du Costa Rica (UCR), choix difficile car en compétition avec une carrière de musicien

Après un diplôme de biologiste à l’UCR, il a été invité en 1992 par le Dr Edgardo Moreno dans son laboratoire à l’Université Nationale du Costa-Rica (UNA) pour étudier le bacille Brucella qui attaque les principaux animaux domestiques. C’est  dans ce laboratoire qu’il a découvert qu’il était un scientifique dont le monde est celui du microscope. C’est aussi dans ce laboratoire qu’en plus du bacille Brucella il s’est intéressé à la Listéria qui cause la méningite chez les nouveaux nés et à la bactérie Yersinia responsable de la peste.

En 1994, Javier Pizarro-Cerda s’installe à Marseille où il prépare un master et un PhD en immunologie dans le laboratoire du Prof. Jean-Pierre Gorvel où il continue à travailler sur la bactérie Brucella.

En 1999, il rejoint l’équipe du Prof. Pascale Cossart, célèbre chercheuse en microbiologie cellulaire à l’Institut Pasteur. Depuis, à cause de la qualité de son travail, ses responsabilités dans cet Institut n’ont cessé de croitre. 

Il est aujourd’hui directeur d’une importante unité de recherche à l’Institut Pasteur qui étudie la Yersinia, la bactérie responsable de la peste noire ou de la peste bubonique. Etrange relation entre Javier et Yersinia car le premier livre qu’il a lu en français a été « La Peste » d’A.Camus.

Javier dirige également le Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur Yersinia et l’Unité Internationale « Evolution et Dispersion de la Peste » du Département de Microbiologie de l’Institut Pasteur.

En 2017, il a été envoyé en mission scientifique à Madagascar pour aider à lutter contre la plus grande épidémie de peste pulmonaire sur cette île. Son équipe développe actuellement un vaccin contre la peste bubonique et la peste pulmonaire.

En collaboration avec des chercheurs de l’Institut technologique du Costa Rica (ITCR), Javier Pizarro-Cerda a récemment participé à la découverte d’une nouvelle espèce de bactéries découverte au Costa Rica, qu’ils ont nommée Listeria costaricensis.

En tant que professeur, il a enseigné dans diverses universités en France et à l’étranger et a aussi accueilli dans son laboratoire des étudiants en Master, préparant un PhD ou faisant un PostDoc. En  particulier il a fait venir à l’Institut Pasteur plus d’une douzaine de jeunes scientifiques costaricains dont la formation est qualifiée de premier ordre 

Il est membre du comité d’édition de revues scientifiques internationales, consultant pour des agences de financement scientifique et membre de jurys de licence, master, doctorat et habilitation. Il est l’auteur de plus de 80 publications et a été invité à des dizaines de conférences internationales à travers le monde.

Depuis 2018, il est membre du Groupe international d’experts de l’OMS sur la peste et en 2019, il a été nommé membre de l’Académie européenne des sciences, des lettres et des sciences humaines.

Et vous aurez peut-être la chance de voir Javier Pizarro-Cerda jouant de la basse électrique dans un groupe de rock.

Javier Pizarro-Cerda est coordinateur scientifique du Conseil Pasteur-Weizmann à l’Institut Pasteur.