Pr. Daniel Zajfman

Pr. Daniel Zajfman
Président de l’Institut Weizmann des Sciences

Je garde de Simone Veil le souvenir d’une femme engagée, courageuse, une femme dont les combats continueront d’inspirer notre avenir.
Je me souviens l’avoir vue pour la première fois sur le campus de l’Institut Weizmann des Sciences à Rehovot, le jour où elle avait inauguré avec son ami Maxi Librati, tous deux rescapés d’Auschwitz, un monument dédié à la mémoire de la Shoah.

Le projet imaginé par Simone Veil il y a quarante ans de faire travailler ensemble des chercheurs de l’Institut Pasteur et des chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences, est toujours aussi dynamique : les nouveaux co-présidents du Conseil scientifique de Pasteur-Weizmann, Andrès Alcover et Eitan Bibi lanceront bientôt les traditionnels appels à projets, tandis qu’un symposium sera organisé au mois d’octobre prochain sur le campus de Réhovot.

Je tiens à souligner que c’est grâce à la générosité des mécènes que nos collaborations scientifiques continuent de s’enrichir et de faire travailler ensemble de grands chercheurs, comme Pascale Cossart et Rotem Sorek, engagés dans le consortium sur les ARN non-codants et la question de la résistance aux antibiotiques.

L’année 2018 qui célèbre l’anniversaire des relations diplomatiques entre la France et Israël est une belle occasion de rappeler l’importance des relations scientifiques entre les deux pays. Plusieurs colloques scientifiques sont prévus à Marseille, Strasbourg, Réhovot, Jérusalem et à Paris, la prestigieuse Académie des Sciences organise au mois de juin une rencontre des Nobels français et israéliens.

Je suis plus que jamais convaincu de l’importance de créer un fonds franco-israélien pour la recherche scientifique, qui contribuera à assurer non seulement la pérennité des recherches collaboratives Pasteur-Weizmann mais aussi à diversifier les recherches scientifiques franco-israéliennes avec d’autres institutions françaises et israéliennes où l’on compte des de nombreux chercheurs qui répondent aux critères de l’excellence scientifique.

Je remercie Maurice Lévy de faire l’honneur à l’Institut Weizmann des Sciences de présider le Conseil Pasteur-Weizmann et le Comité français de l’Institut Weizmann des Sciences avec talent et efficacité, consacrant le temps et l’énergie nécessaires à la réussite des plus belles et nobles missions. Je sais que la recherche scientifique l’intéresse parce qu’elle contribue au progrès de l’Homme. C’est en luttant contre les maladies, avec motivation et curiosité que les scientifiques développent une recherche d’excellence, comme disait Simone Veil, « pour le bien de l’Homme, au-delà des frontières ».