L’Institut Weizmann des Sciences et l’Université Mohamed bin Zayed des Émirats Arabes Unis collaborent à la recherche sur l’intelligence artificielle

Un protocole d’accord (MoU) entre l’Institut Weizmann des Sciences en Israël et l’Université Mohamed bin Zayed d’Intelligence Artificielle (MBZUAI) aux Émirats Arabes Unis a été signé le 12 septembre. La cérémonie de signature, qui s’est déroulée virtuellement, a eu lieu en présence du Président de l’Institut Weizmann des Sciences, le Prof. Alon Chen et de Son Excellence le Dr Sultan Ahmed Al Jaber, Ministre de l’Industrie et des Technologies Avancées et membre du Cabinet Fédéral, et Président du Conseil d’Administration du MBZUAI. Une délégation dirigée par le président de l’Institut Weizmann devrait se rendre prochainement à Abu Dhabi pour finaliser les détails du protocole d’accord et discuter de sa mise en œuvre.

Le protocole d’accord a été rendu possible par le récent accord de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis qui doit être signé à Washington cette semaine.

Le protocole d’accord prévoit de nombreuses opportunités de collaboration entre les deux institutions, y compris des programmes d’échange d’étudiants et de stagiaires postdoctoraux, des conférences et des séminaires, diverses formes d’échanges entre chercheurs, le partage de ressources informatiques et la création d’un institut virtuel commun pour l’intelligence artificielle.

La collaboration fera progresser le projet phare de l’Institut Weizmann, le programme d’intelligence artificielle pour la découverte scientifique, qui s’appuiera sur l’importance de l’Institut en mathématiques et en informatique, et qui vise à activer le potentiel de l’IA pour accélérer l’acquisition de connaissances dans les recherches dont le volume de données est très important, comme la biomédecine, la recherche environnementale, la chimie et l’astrophysique.


Son Excellence, le Dr Sultan Ahmed Al Jaber :
« En tant qu’université pionnière, MBZUAI recherche des partenariats avec des leaders dans leurs domaines respectifs pour approfondir notre compréhension scientifique collective et repousser les limites de l’innovation technologique. Par conséquent, je me réjouis de l’opportunité de collaborer avec un établissement aussi renommé que l’Institut Weizmann des Sciences. Grâce à ce protocole d’accord, nous pouvons tirer parti de l’expertise de nos deux instituts pour utiliser l’intelligence artificielle pour relever certains des défis les plus urgents au monde, du COVID-19 au changement climatique et au-delà.  »


Le Président Alon Chen :
« Nous sommes ravis d’avoir l’opportunité de collaborer avec cette institution unique et pionnière et de faire progresser ensemble le domaine de l’intelligence artificielle. En tant que neuroscientifique, je crois que l’IA est une extension de la puissance et de la complexité du cerveau humain dans le domaine numérique ; les implications seront vastes, affectant nos vies, notre santé et l’économie mondiale. On dit que la science ne connaît pas de frontières. J’ai bon espoir que cette collaboration entre scientifiques d’une même région servira d’exemple et repoussera les limites de la connaissance humaine.

————

L’Université d’intelligence artificielle Mohamed bin Zayed, créée en 2019, est une institution universitaire basée sur la recherche située à Abu Dhabi. Nommée en l’honneur du prince héritier des Émirats arabes unis, l’Université fait partie d’une stratégie nationale plus large visant à faire des Émirats Arabes Unis un chef de file en matière d’intelligence artificielle. Elle propose des programmes de doctorat et de maîtrise dans les domaines de la vision par ordinateur, de l’apprentissage automatique et du traitement du langage naturel.

L’Institut Weizmann des Sciences, basé à Rehovot, en Israël, est l’une des plus importantes institutions de recherche multidisciplinaire au monde et propose des diplômes de maîtrise et de doctorat dans cinq facultés. L’Institut Weizmann est reconnu pour sa vaste exploration des sciences naturelles et exactes. Les scientifiques de l’Institut font progresser la recherche sur le cerveau humain, l’intelligence artificielle, l’informatique et le cryptage, l’astrophysique et la physique des particules, le cancer, le changement climatique par le biais des sciences de l’environnement, des océans et des plantes.