Newton débarque sur les réseaux sociaux

Une nouvelle initiative en ligne pour l’enseignement personnalisé.

Une classe avec PeTel : feedback immédiat

Newton et Einstein n’ont pas pu bénéficier des avantages des réseau sociaux, mais une nouvelle initiative en ligne apporte leur travail à des centaines d’étudiants d’une manière intéressante et novatrice. Les outils pédagogiques sur le travail de ces génies de la science et sur d’autres nombreux domaines de  la physique font partie d’un système d’apprentissage interactif qui, parmi d’autres buts, sera la base d’un réseau social destiné aux professeurs de science. Le système appelé PeTeL. un acronyme pour Personalized Teaching and Learning (enseignement et apprentissage personnalisés – https://stwww1.weizmann. ac.il/petel/) a été développé à l’Institut Weizmann des Sciences  et permettra aux enseignants d’adapter l’enseignement et l’apprentissage à chaque étudiant.

« Lorsqu’un professeur entre dans une classe pour enseigner un nouveau sujet, il ne peut généralement pas savoir ce que les élèves connaissent de  ce sujet, » dit le professeur Anat Yarden chef du Département Weizmann d’enseignement des Sciences. « L’objectif de PeTeL est d’aider les enseignants à diagnostiquer les problèmes que peuvent avoir les étudiants dans la compréhension du contenu – et par conséquent à planifier leurs cours en conséquence. »

Corriger les idées fausses :

L’objectif ultime : aider les enseignants à sélectionner les supports qui permettront la progression optimale des étudiants, en fonction du diagnostic informatisé. « Par exemple, si un certain nombre d’étudiants ont une idée fausse sur un sujet, comment pouvons-nous la corriger ? Quels outils pouvons-nous choisir dans la base de données numérique ? » demande le Professeur Bat Sheva Eylon. « C’est précisément ce genre de question qui est étudié dans le cadre de PeTeL». L’environnement numérique du système fournit aux enseignants un accès immédiat à des centaines de devoirs, d’activités, de vidéos, de plans de leçons et des matériels complémentaires téléchargés par d’autres professeurs.

Les enseignants partagent leurs plans de leçons sur le site PeTeL

Comme tout réseau social, PeTeL facilite le partage et fournit aux enseignants partout en Israël un moyen de communication simple. Une fonctionnalité  appelée « l’Environnement collégial » permet aux enseignants de partager avec les autres non seulement les outils de diagnostic et les supports didactiques qu’ils ont développés mais aussi leur expérience pour la sélection des supports adaptés aux diagnostics. Parmi les fonctionnalités, celle appelée « Collègues de travail » permet aux enseignants de demander l’accès aux plans de leçons des autres, et celle appelée « Suivre un professeur» les prévient lorsque des collègues sélectionnés publient un nouvel élément.                         

PeTeL permet aussi aux enseignants de communiquer avec les étudiants via un espace numérique personnel, dans lequel ils peuvent attribuer des taches pendant le cours, distribuer des devoirs ou effectuer des tests. Les étudiants entrent dans le système via leur smartphone, tablette ou ordinateur et reçoivent un retour immédiat sur leur travail.

J’avais l’habitude de perdre environ 20% des étudiants au cours de l’année scolaire, mais depuis que j’ai commencé à utiliser PeTeL, personne n’a abandonné

Au cours des deux dernières années, les scientifiques de Weizmann se sont concentrés sur le développement de PeTeL pour les professeurs de physique. Ayellet Shaked, de Nahalal, l’un des 40 enseignants de physique de la « communauté d’apprentissage d’enseignants » impliquée dans le développement de PeTeL l’année dernière dit : « c’est très pratique que PeTeL réunisse tout, les supports pédagogiques, ainsi que les outils pour remplir des rapports de laboratoire ou distribuer des devoirs. » Shaked dit aussi que l’utilisation d’outils numériques interactifs rend les devoirs plus intéressants pour les étudiants.

Organiser des épreuves à distance

Noam Haber, un professeur de physique de Sderot dit que le suivi numérique dans le cadre  de PeTeL empêche les étudiants d’abandonner. « Les étudiants savent qu’ils sont suivis.

S’ils manquent un certain nombre de leçons ou ne font pas leurs devoirs trois fois de suite, le système envoie une alerte. Dans le passé, j’avais l’habitude de perdre environ 20% des étudiants au cours de l’année scolaire mais depuis que j’utilise PeTeL, personne n’a abandonné. »

Halber rapporte aussi que PeTeL lui a permis d’accomplir une mission impossible : organiser un contrôle alors que lui-même était loin de l’école. Il était à Makhtesh Ramon pour accompagner des étudiants de première dans leur sortie éducative annuelle, mais dans la soirée, avant d’aller dormir sous sa tente, il a envoyé de son ordinateur – via PeTeL – un test pour les étudiants de seconde et de terminale qu’un remplaçant a pu surveiller le lendemain. « Je remercie PeTeL, je peux continuer d’enseigner même si je suis rappelé pour des obligations militaires ou pendant un voyage d’études avec d’autres étudiants, » dit Haber.

Les outils interactifs rendent les devoirs plus intéressants

PeTeL pour la chimie, la biologie et les maths

L’année prochaine, PeTeL va s’ouvrir à des douzaines de professeurs de physique supplémentaire en Israël. En parallèle, les scientifiques de Weizmann ont déjà commencé à développer le système pour les professeurs de chimie, et dans le futur, il sera disponible pour les professeurs de biologie et de mathématiques – en hébreu et en arabe.

Les professeurs de physique du Centre d’Education de Science de Hemda de Tel Aviv et le Centre d’Education de Science Schwartz-Reisman à Rehovot participent au développement de PeTeL.

L’étudiant de troisième cycle Asaf Bar Yoseph, sous la responsabilité du Professeur Bat Sheva Eylon, dirige le développement de PeTeL pour la physique. Pour la chimie c’est le professeur Ron Blonder et pour la biologie le professeur Anat Yarden qui sont en charge du développement. Ils sont assistés par une équipe de développement de programmes dirigée par Marina Armiach, et seront bientôt rejoints par une équipe d’analystes Big Data dirigée par le docteur Giora Alexandron.

L’Enseignement et l’Apprentissage Personnalisé de PeTeL sont financés par le fonds pour la recherche Henri Gurtwith ; la fondation Foundation for Higher Education and Culture ; et Gideon Hamburger.